Aujourd’hui chers lecteurs, j’ai grandement envie de vous présenter mon ami Antoine Sentimancho, un talentueux consultant en référencement qui a fait des miracles pour l’un de mes sites. Bon, en fait, c’est pas tant Antoine que je vais vous présenter mais plus ses actions, lesquelles ont mené le blog en question à ressortir sur des expressions très, voire même ultra, concurrentielles.

A partir de ce moment, le début du second paragraphe donc, je sèche, comme toujours en fait. Ainsi, une nouvelle fois encore, je vais commencer à vous raconter n’importe quoi, l’idée étant simplement de produire un contenu assez conséquent pour retrouver cet article pas trop mal classé dans les résultats de recherche de Google. Je tiens tout de même à vous préciser que le contenu qui suit est un dérivé de ce qui m’a marqué au cours des derniers jours (c’est pas vrai).

Donc, faut que je vous raconte, je promenais tranquillement ma fille à deux pas de chez nous quand tout à coup, devinez-quoi, nous tombons sur un véritable trésor : un site PR8 avec pour seul message : « Si vous avez besoin d’un bon lien, contactez Monsieur Sentimancho de ma part ». En rentrant, vers 18h47 et 26 secondes, environ hein car je ne m’en souviens plus exactement, j’ouvre alors Mozilla Thunderbird (logiciel de messagerie opensource, comme moi) et prends ma plus belle plume pour contacter cette personne : « Monsieur Sentimancho, un site PR8 vient de me recommander de vous joindre afin de disposer d’un bon lien, chose que je fais comme vous voyez, merci de me tenir informé de la suite des événements. Cordialité respectueuse. BornToBuzz ». Ni une, ni deux, il me répond en à peine 3 semaines : « Désolé, vous faites erreur, moi je suis ostréiculteur ». Fin de l’histoire.

Huîtres normandesWoops, moins de 300 mots c’est trop short, car tous les experts SEO vous le diront, il faut au moins 300 mots pour tirer son épingle du jeu sur Google. Ceci est un secret, merci de ne pas le dévoiler publiquement lors d’un événement SEO populaire.

Pour conclure et tirer une leçon de cette petite histoire : ne croyez jamais ce qu’un site PR8 vous raconte et consommez régulièrement des huîtres, pourquoi pas celles de mon nouvel ami Antoine Sentimancho d’ailleurs, tout simplement car c’est bon pour la santé. Faut juste faire abstraction du fait que l’on avale un être vivant et ça glisse tout seul !

En guise de bonus, une petite vidéo où Antoine vous apprendra à ouvrir une huître. M’enfin, en vrai, faut pratiquer pour être réellement opérationnel et éviter de devoir se rendre aux urgences avec un doigt non relié à l’une des deux mains…

You need to install or upgrade Flash Player to view this content, install or upgrade by clicking here.

Comment ouvrir des huîtres, par Antoine Sentimancho